ELECTIONS MUNICIPALES, LE RIF PROPOSE DE VOTER « PLUS DE MUSIQUE »

MAINS D’OEUVRES accueille le directeur du RIF Franck Michaut le mardi 3 décembre à 10h à Mains d’Oeuvres dans l’atelier 12 pour qu’il explique cette campagne – un débat pourra s’en suivre.

 

 

En 2014, votons plus de musique dans nos villes !

Un désir de  musique…

23% des français déclarent savoir jouer d'un instrument de musique

Le phénomène se confirme année après année : les musiques dites «actuelles» (rock, musiques du monde, jazz, rap, electro, chanson, metal…) prennent une place toujours plus importante dans la vie des français.

Ainsi, toutes les formes d’écoute et de pratique de la musique connaissent un engouement spectaculaire et entraînent de multiples attentes : apprendre, créer, jouer, s’exposer au public, partager, voir et découvrir des artistes sur scène… Des besoins de proximité qui vont bien au-delà de ce que produisent les industries culturelles et les grands médias.

Tous les ans, en Île-de-France, plus de 4 millions de personnes assistent à des concerts ; plusieurs dizaines de milliers de franciliens apprennent, répètent et jouent en groupe ; et des milliers de personnes, salariées ou bénévoles, font vivre ces musiques tout au long de l’année : organisation de concerts, développement du projet d’un groupe ou d’un collectif, actions culturelles dans les écoles et auprès de tous les publics…

Les musiques actuelles s’imposent donc sur les territoires comme un maillon essentiel de la vie artistique et culturelle, de la vie économique locale et du fameux vivre ensemble.

… qui doit trouver des réponses adaptées dans chaque ville !

3 français sur 4 intérrogés sur leur genre de musique

De nombreuses initiatives de proximité (lieux de répétition, de concerts, festivals, structures d’accompagnement et d’enseignement…) se sont développées lors des deux dernières décennies pour permettre à tout un chacun de vivre une aventure artistique.

En Île-de-France, certaines municipalités et intercommunalités ont pris conscience de ces enjeux et  ont progressivement initié ou accompagné des projets permettant de faire vivre toutes les musiques au plus près des populations.

Mais il y a encore beaucoup à faire… et il y a urgence ! Beaucoup de ces projets ne sont souvent pas reconnus ou soutenus à leur juste valeur, alors même qu’ils apportent des réponses indispensables aux attentes et besoins des citoyens franciliens. Et de nombreux territoires restent de véritables déserts musicaux…

3 français sur 4 intérrogés sur leur genre de musique

Vous allez voter ou vous êtes candidats, interrogez la place de la musique dans votre ville : 

  • Où puis-je voir régulièrement, à un tarif abordable, dans de bonnes conditions, et près de chez moi, des concerts rock, rap, jazz, electro, chanson… ?
  • Existe-t-il à proximité un lieu adapté pour répéter en groupe ou enregistrer ses morceaux ?
  • Où peut-on se produire sur scène si l’on n’est pas professionnel ?
  • Où puis-je apprendre à jouer la musique que j’écoute ?
  • Découvre-t-on ces musiques dans les écoles, collèges et lycées de ma ville ?
  • Qui peut m’aider à construire mon projet dans le domaine musical ?

Quelques exemples franciliens qui peuvent nourrir les projets citoyens et politiques :

▶ Dans une ville d’environ 100 000 habitants, 12 studios de répétition sont installés dans trois quartiers différents. Chaque semaine, 300 musiciens jouent dans ces locaux, dans des conditions d’accueil professionnelles en termes de matériel et d’encadrement, pour un tarif très accessible (150€ à l’année par groupe ou 8€ de l’heure).

▶ Dans une ville de 45 000 habitants, un lieu associatif propose une solution inédite pour permettre aux groupes amateurs de s’exprimer sur scène : un espace d’auto-programmation accueillant chaque jeudi un groupe qui présente ses créations au public local. Ce sont plus de 40 concerts par an qui répondent ainsi à une demande en fort développement.

▶ Dans une ville de 25 000 habitants, tous les élèves des écoles maternelles assistent à un spectacle pédagogique pour découvrir le rock et ses instruments. Proposé par une association locale spécialisée dans les musiques actuelles, ce concert interactif conduit les enfants à composer eux-mêmes un morceau de rock !

Rejoignez la mobilisation !

Les acteurs fédérés au sein du RIF*, porteurs d’un savoir-faire et d’une expertise territoriale au service de tous,  se mobilisent afin que les enjeux liés aux musiques actuelles soient présents dans le cadre des élections municipales de 2014 en Île-de-France.

Il est primordial que les villes poursuivent leurs efforts pour soutenir et accompagner tous ces équipements et démarches, indispensables au développement de la vie musicale… et tout simplement de la vie locale ! Car, si nous sommes conscients des difficultés traversées par notre pays, nous sommes également convaincus que ces initiatives de proximité constituent un atout majeur, à la fois pour lutter contre le repli sur soi et le rejet de l’autre, mais aussi en termes de développement économique et d’emploi.

Voter + de musique dans sa ville, c’est :

◆ permettre aux groupes et musiciens de suivre des cours de musique, de répéter et créer dans des espaces adaptés, de jouer sur scène, d’enregistrer un disque…

◆ permettre aux citoyens d’aller à la rencontre des artistes sur scène,

◆ favoriser la musique comme vecteur de cohésion sociale, défendre son rôle éducatif et citoyen,

◆ avoir conscience du dynamisme économique de l’activité musicale, notamment en termes d’emploi,

◆ et donc véritablement prendre en considération un champ artistique que plébiscitent nos concitoyens !

Nous sommes disponibles pour travailler avec tous ceux qui se sentent concernés afin de donner corps, localement, à ce désir de musique.

Alors, vous aussi, en 2014, votez  + de musique dans votre ville !

* Le RIF est la confédération des réseaux départementaux de musiques actuelles/amplifiées en Île-de-France, qui représentent près de 210 structures : salles de concerts, studios de répétition, festivals, écoles de musique, collectifs d’artistes, producteurs de spectacles… Il réunit : le MAP (75), le Pince Oreilles (77), le CRY (78), Rezonne (91), le Réseau 92, Maad 93, Réseau Musiques 94 et le Combo 95.

Contact  : Franck Michaut – 09 54 93 18 98 – contact@plusdemusique.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s